Jade-jadéite-traitements-descriptions-conseils

Le Jade-jadéite – description, traitements, conseils.

 

 

Description.

Le jade est connu et utilisé depuis l’époque préhistorique, sa grande résistance l’a principalement réservé à un usage d’armes ou d’outils (hache polie du Néolithique) dont certaines furent trouvées en France. Plus tardivement, le jade fut façonné en objets décoratifs (bijoux, ustensiles de la vie courante…) ou cérémoniels et devint un marqueur social dans les civilisations de Mésoamérique, de Chine, d’Océanie. La rareté des gisements a souvent réservé cette pierre à l’élite.

 

objets en jade-jadéite

Le jade-jadéite est une roche métamorphique que l’on trouve principalement sous forme de blocs ou de galets alluvionnaires.

blocs de brut de jade-jadeite blocs de jade chez un lapidaire

Ci-dessus des galets de jadéite sciés ou avec une simple fenêtre laissant apparaître la couleur et, chez un lapidaire un stock de morceaux de jade. 

 

En 1863, le minéralogiste français Alexis Damour (1808 – 1902) démontra que l’appellation « Jade » regroupait deux minéraux différents : la jadéite et la néphrite.

caractéristiques Jadéite et néphrite.

Dans le monde, les gisements exploitables de jadéite sont peu nombreux (une dizaine), et seuls ceux situés au Myanmar sont suffisamment importants pour répondre à une demande commerciale. Les principaux gisements se situent dans l’état de Kachin au nord de la Birmanie.
Les gisements de ce pays sont connus par les chinois depuis le XIIIe siècle mais c’est surtout sous le règne de l’empereur Quianlong (1711-1799) et l’invasion du nord de la Birmanie, que la jadéite a acquis en Chine un véritable statut de pierre précieuse. Les bruts de jadéite partaient alors de la région montagneuse de l’état de Kachin vers Pékin et ses ateliers de sculpteurs en empruntant la « route du jade ».

 

Les traitements du Jade-jadéite.

Les traitements des gemmes ont pour but d’améliorer artificiellement l’apparence du matériau et de lui donner un meilleur attrait commercial.
Comme de très nombreuses gemmes, la jadéite peut faire l’objet de différents traitements. Selon celui ou ceux qui lui sont appliqués, la jadéite est classée en : Jade A, B, C, B+C.
Cette classification par type du jade-jadéite a été mis au point par un collège d’experts et est utilisée par les différents acteurs du marché (vendeurs, laboratoires, gemmologues).
Elle fait référence au « Standard Methods for Testing Fei Cui 翡翠 ( Jade-jadéite) for Hong Kong ».
Ce standard ne s’applique pas au jade-néphrite.

La détermination de la qualité d’un jade-jadéite n’est pas toujours aisée, et nécessite souvent le recours à des méthodes de gemmologie avancées.

Le jadéite brute qui à été polie est imprégnée de cire ou de paraffine incolore afin de lui apporter un meilleur éclat. Cette imprégnation de surface ne cause aucun dommage à la structure cristalline du matériau et permet de dissimuler l’apparence des fissures de surface.
Cette jadéite est appelée « Jade A ».

La jadéite brute contient parfois des inclusions disgracieuses (souillures, points noirs) ou des minéraux étrangers à la jadéite. La Jadéite va alors être blanchie avec des acides pour éliminer les impuretés indésirables. Les bains d’acides fragilisants les espaces entre les grains des cristaux, la jadéite est alors imprégnée de résine synthétique (type époxy). Cette résine, en pénétrant entre les grains va servir de liant et consolider la jadéite.
Le blanchiment et l’imprégnation rendent la jadéite de meilleure qualité : plus transparente, plus résistante et les couleurs plus vives.
Cette jadéite blanchie et imprégnée est appelée « Jade B ».

La jadéite monochrome, de couleur claire ou incolore peut aussi être teintée.
Le matériau est placé quelques jours sous vide et baigné dans un colorant d’origine organique ou inorganique qui va pénétrer entre les espaces des cristaux de la jadéite.
La jadéite teintée est appelée « Jade C ».

Le jade-jadéite de qualité inférieure est souvent amélioré par blanchiment, imprégnation de résine puis teinté.
La jadéite blanchie, imprégnée et teintée et appelée « Jade B+C ».

 

Les couleurs de la Jadéite

Conseils.

Le jade-jadéite est une pierre très appréciée partout en Asie, et son prix peut atteindre des sommets pour des Jade A dans le meilleur des verts. L’achat d’un article en jadéite (type jade A) à un coût, et c’est une erreur de penser que l’on fait une bonne affaire avec un achat de quelques euros.
Le vendeur doit vous spécifier le type de jade qu’il vend – jade-jadéite ou jade-néphrite – et il doit également indiquer s’il est naturel ou traité. La vente faite en dissimulant les traitements d’un article est une infraction (Décret n° 2002-05 du 14 janvier 2002). En l’absence de tout rapport gemmologique fourni, faîtes mentionner sur la facture le type de jade.

 

 – – Ω – –

⇒ Découvrez nos Jades.